Israël en campagne (16) : les partis arabes

À la veille des élections législatives du 22 janvier en Israël, le point sur les principales listes en compétition et sur les enjeux du scrutin.

Les partis arabes

Trois partis représentent traditionnellement la minorité arabe israélienne (environ 20% de la population) :

Ra'am-Ta'al : alliance de deux partis arabes dont la liste commune compte quatre députés dans la Knesset sortante

Balad : trois députés dans le Parlement sortant, parmi lesquels Hanin Zoabi, bête noire d'une partie de la droite israélienne depuis qu'elle a embarqué en 2010 sur la flotille qui entendant briser le blocus de la Bande de Gaza.

Hadash : héritier du Parti communiste israélien, ce parti affiche sa mixité arabes/juifs, y compris parmi ses quatre députés dans la Knesset sortante.

Une partie de l'électorat arabe israélien préfère voter pour les partis "sionistes". Rencontrés ces derniers jours, plusieurs Arabes israéliens nous ont confié leur intention de glisser dans l'urne les bulletins de Meretz ou du Parti Travailliste.

Nombreux sont les Arabes israéliens qui s'abstiennent, s'estimant peu représentés dans le système politique israélien. Àl'approche du scrutin, la Ligue Arabe a lancé un appel aux citoyens arabes d'Israël, les encourageant à voter "pour empêcher la promulgation de lois racistes".

 

 

0 Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tag HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd> <img> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question vous est posée pour vérifier si vous êtes un humain et non un robot et ainsi prévenir le spam automatique.
Image CAPTCHA
Recopier les caractères de l'image (en respectant les majuscules, minuscules et sans espace).